skip to Main Content

Jeter les jouets cassés ? Attendez… Passez d’abord au Repair Café près de chez vous !

On n’aime pas jeter les jouets. Un enfant (et ses parents) est souvent très attaché à sa poupée ou sa peluche, à un train à piles ou une voiture télécommandée. On ne les jette pas comme ça. Heureusement, les jouets se réparent très bien en général. Apportez-les au Repair Café et vous verrez !

Les jouets électriques ou électroniques se réparent dans 70 % des cas, selon notre RepairMonitor, un outil en ligne dans lequel les réparateurs saisissent les données de leurs réparations. Pour les jouets non électriques, le chiffre monte même à 76 %. Il serait donc dommage de jeter les jouets cassés.

Réparer les jouets électriques

Quant aux jouets électriques, le problème est souvent une pile qui ne fait plus contact ou il y a un contact rouillé. « On voit passer beaucoup de jouets à pile. Souvent, il n’y a pas grand-chose à réparer » explique Wijnand Klaver du Repair Café Hilversum (aux Pays-Bas). « La plupart du temps, il s’agit d’un fil perdu. En général, on peut faire fonctionner ces jouets-là à nouveau. Parfois, on doit réparer quelque chose d’une manière que la réparation reste bien visible, mais ça ne fait rien. »

Réparer les poupées et les peluches

Chez les poupées et les peluches, c’est souvent le remplissage qui déborde, ou il manque un œil. Ou une patte. « Une telle réparation demande un peu plus de travail, ça se fait à la main, pas à la machine » explique Marion van den Akker du Repair Café Oostzaan (Pays-Bas).

Selon Wijnand et Marion, la réparation des jouets est souvent un travail très gratifiant. « Un jouet peut être très important pour quelqu’un » dit Wijnand. « Un jour, une femme âgée est passée chez nous. Elle est venue avec une poupée datant de 1950. Elle avait encore joué avec. La poupée était déjà cassée depuis trente ans, mais avec beaucoup de bricolage et de polissage, nous avons réussi à la remettre en bon état. La dame était ravie, maintenant elle pouvait offrir sa poupée à son petit-enfant.

Réparer ensemble, apprendre ensemble

Marion : « On ne peut pas toujours estimer ce que quelque chose représente pour un autre. Parfois, vous faites une toute petite réparation et les gens sont fort émus. Une fois, nous avons réparé une peluche qui, je crois, avait perdu une patte ou un bras. Et la dame était si heureuse ! Alors que nous n’avions pas fait grand-chose. Voilà quelque chose que je n’oublierai pas. »

Marion et Wijnand aiment réparer, mais ils aiment encore mieux si les visiteurs aident à trouver une solution, et à réparer. « Ce sont souvent les réparations les plus sympa à faire, si les gens viennent avec des réparations qu’ils ont déjà commencées eux-mêmes » sourit Wijnand. « Je trouve important d’impliquer les visiteurs à la réparation. On perd tellement de savoir-faire et de connaissance de la réparation, il ne faut pas que cela continue. »

« C’est notre politique de toute façon » explique Marion. « Nous n’aimons pas que les gens viennent, repartent et repassent. L’idée est qu’on vient s’asseoir avec nous, avec une tasse de café ou de thé. Nous voulons que la réparation soit une activité sociale et que les gens prennent conscience que les choses peuvent être réparées. »

Venez au Repair Café !

Avez-vous encore des jouets que vous ne voulez pas jeter ? Trouvez un Repair Café près de chez vous et passez-y. Forte chance qu’on peut les réparer. À bientôt !

Cet article comporte 0 commentaires

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top