skip to Main Content

Le Repair Café a mis pied à terre en Afrique subsaharienne ! Le 24 septembre, dix-sept bénévoles se sont réunis au village de Mankoadze au Ghana, pour réparer des objets abimés et des appareils en panne. Ils s’étaient installés dehors, sous des auvents qui les protégeaient contre le soleil de plomb.

Entre huit heures du matin et quatre heures et demie l’après-midi plus de cent hommes et femmes sont venus au Repair Café. Ils ont apporté des mixeurs, des fers à repasser, des téléphones portables, des robes et de grandes postes de télé. Des dégâts par la foudre ne faisaient pas exception et plusieurs objets témoignaient des réparations créatives d’auparavant.

Les réparations étaient gratuites. Il y avait des traiteurs qui proposaient du riz, des daubes à la tomate et des vol-au-vent. Et il y avait de la musique bien forte !

L’initiateur Chris Moller : « C’est difficile de réfléchir et de parler dans ces circonstances, mais la musique fort aide pour créer une ambiance conviviale ici. » Chris organise aussi le Repair Café de Cottenham, Angleterre. Comme il est souvent au Ghana pour soutenir le Mankoadze Vocational College, il s’est dit : pourquoi ne pas essayer un Repair Café ici ?

Réparer sous un soleil de plomb
En tant qu’expert de Repair Café Chris a vu les succès et les points à améliorer. Il a constaté que dehors, en plein soleil, c’est difficile de lire l’affichage en LED. C’était aussi impossible de retrouver des vis tombées dans l’herbe. « Alors, nous avons donné des bols aux réparateurs pour collectionner les vis là-dedans, » a-t-il écrit. « Mais en réparant ils l’ont oublié et les vis sont quand même tombées dans l’herbe.

Chris et les autres bénévoles sont prêts à organiser un deuxième Repair Café en Afrique subsaharienne : « Des objets à réparer ne manquent pas. »

repair-cafe-ghana-naaimachines

Back To Top