Bénévole au Repair Café : faire plaisir aux gens

Avez-vous un peu de temps libre ? Et avez-vous envie de le passer d’une manière utile et agréable ? Faites comme Manon Thijssen et devenez bénévole au Repair Café.

Manon gagne sa vie comme manager d’enseignement aux études de Pharmacie, à l’université d’Utrecht (Pays-Bas). Mais chaque dernier samedi du mois, elle se met au travail bénévolement au Repair Café d’Utrecht-Oost. Comme spécialiste de textile. « Je répare des vêtements, mais aussi des taies d’oreiller, des sacs et des rideaux… On voit vraiment passer toute sorte de choses » nous raconte Manon.

Petites bricoles à la main

« Généralement, on est deux bénévoles au textile. On aime délibérer, voir ensemble comment on peut réussir une réparation. Souvent, il faut trouver une solution créative. » Manon implique aussi les visiteurs à la réparation. Manon : « J’invite les visiteurs à se mettre aux petites bricoles à la main. Épingler l’ourlet d’un pantalon par exemple, ils peuvent bien aider. »

Maintenant, je fais finalement quelque chose de bien, a pensé Manon lorsqu’elle a fait son entrée au Repair Café – le premier bénévolat de sa vie. Elle connaissait déjà le Repair Café par les histoires de son partenaire Maurice, qui travaille au Repair Café d’Utrecht-Oost comme réparateur d’appareils électriques. Manon : « Après chaque séance de réparation, il me racontait quels appareils les visiteurs avaient apportés. Ou il était fier d’une réparation compliquée qu’il avait réussie. »

Appris comme enfant

Lorsqu’une des coupeuses est partie, Maurice a demandé à Manon si elle n’avait pas envie de faire de la couture au Repair Café. Manon : « À la, c’est rare que je répare les vêtements, mais j’ai l’habitude de faire mes propres vêtements. Enfant, je l’ai appris en observant les gestes de ma mère. »

Manon aime son travail de bénévole au Repair Café. « Les gens sont tellement contents quand tu as réparé une chose qu’ils ont apportée. Surtout si c’est un objet auquel ils tiennent. Leur sourire te fait sourire ! Un jour, il y avait cette femme qui avait un tissu usé ; un lange pour bébés. Usé jusqu’à la corde ! Pourtant, la dame voulait le faire ourler. Elle l’utilise pour son chien et elle ne veut pas le jeter. Alors, moi je l’ai ourlé. »

Toujours un après-midi joyeux

Manon trouve les séances de réparation « supersympa ». « Je passe toujours un après-midi joyeux. On se marre beaucoup entre les bénévoles de textile. Ce bénévolat c’est vraiment aussi de la détente parce que c’est un seul après-midi par mois » selon cette bénévole enthousiaste.

Joignez le Repair Café. Devenez bénévole !

Retour aux nouvelles

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *