skip to Main Content

En 2015, les Repair Cafés ont réparé mondialement à peu près 200.000 objets. En faisant cela, on a évité approximativement 200.000 kilos d’émission CO2. Voilà ce que démontre le rapport annuel du Repair Café International.

L’année dernière, il y avait des rendez-vous Repair Café à presque 950 localités en 24 pays. En moyen, un groupe Repair Café local organise un rendez-vous une fois par mois, pendant lequel on examine en moyen 25 objets cassés ou en panne. L’expérience nous apprend que 70 pour cent de ces objets sont réellement réparés. Cela implique que l’année dernière, 200.000 objets signés Repair Café ont été sauvés de la montagne de déchets.

Pour estimer la quantité d’émission CO2 évitée, le Repair Café utilise les données de l’organisation de recherche néerlandaise TNO. TNO met que la réutilisation ou la réparation d’un objet d’un kilo est égale à un kilo d’émission CO2 en moins. Si un objet réparé au Repair Café pèse en moyen un kilo, en 2015 les Repair Cafés ont ensemble évité à peu près 200.000 kilos d’émission CO2. Cela équivaut l’émission annuelle de 25 foyers.

Chaque an plus d’effet
Fin 2014, il y avait 650 Repair Cafés dans le monde entier qui ont réparé ensemble 144.000 objets durant cette année-là. En 2013, le Repair Café venait juste de passer la frontière des Pays-Bas. En ce temps-là, 300 Repair Cafés ont réparé ensemble un peu plus de 63.000 objets. Donc en 3 ans, les Repair Cafés ont évité à l’estime un peu plus de 400.000 kilos d’émission CO2 !

Ceux et celles qui veulent savoir plus sur l’effet de Repair Café et les projets pour 2016, et qui maitrisent le néerlandais, peuvent feuilleter ce rapport annuel, ne serait-ce que pour les jolies photos.

Back To Top